Où en est
votre équipe ?

DIAGNOSTIC



« Former les hommes, ce n'est pas remplir un vase, c'est allumer un feu. »
Aristophane

Nos valeurs pédagogiques

Qutre valeurs clés guident nos interventions pédagogiques ; ce sont :

  • le pragmatisme : avancer pas à pas, en phase avec le réel, pour obtenir les changements souhaités et cohérents avec le développement des personnes, de leurs équipes et de l’entreprise. 
  • l’équilibre entre l’expérience pratique et la formalisation théorique. 
  • la sécurité et la confiance des participants : elles sont le gage de l’ouverture émotionnelle qui permet l’implication effective de chacun ; le partage d’expériences vécues est le premier pas vers le changement. 
  • le plaisir des participants, grâce au jeu et à la créativité pédagogique.

Ces valeurs pédaogogiques sont cohérentes avec les valeurs d’intervention d’Interactive Conseil.

Ces valeurs ont une portée pratique qui se traduit par les principes pédagogiques suivants.

Nos dix principes pédagogiques

Notre pratique pédagogique repose sur les dix principes suivants :

  • Une implication optimale dés l’amont

Chaque participant prépare la rencontre en réfléchissant à ses pratiques et à ses besoins en amont, grâce à des questionnaires simples.

Il définit dés le début des objectifs motivants, qui seront actualisés, suivis et concrétisés tout au long de la l’intervention.

  • Une structuration rigoureuse qui permet la flexibilité

L’intervenant est guidé par une stratégie cohérente plus que par une prévisionnel trop finement détaillé. Il garde ainsi un large degré de liberté qui lui permet de s’adapter au groupe et aux besoins de chacun ; il est porteur d’un processus interactif.

  • Une pédagogie de la découverte

Les « vérités » assénées sont soit trop facilement acquiescées parce qu’évidentes, soit mobilisatrices de résistances de la part des participants. L’intervenant s’efforce d’aborder chaque thème par un exercice de prise de conscience et de susciter la découverte. Ce que l’on découvre se retient mieux que ce que l’on nous dit.

  • Une posture de facilitation

Le schéma habituel consiste à voir l’intervenant comme celui qui sait, explique, transmet du savoir à celui qui ne sait pas. Nous pensons au contraire que c’est la personne mobilisée qui cherche, découvre, expérimente, apprend et met en pratique.

C’est elle qui modifie ses schémas, mentaux, comportementaux, opérationnels, pour répondre à ses besoins et à son désir d’évolution. L’intervenant l’appuie dans sa démarche de façon active et cohérente. Il a une posture de facilitation.

  • Une expérience consolidée par la formalisation

Les apports théoriques viennent souvent après un exercice de découverte ou une expérience vécue, pour l’ancrer ; ils restent donc synthétiques, adaptés et en lien avec une mise en application directe.

  • Des outils d’animation créatifs et participatifs

L’intervention est animée de manière participative grâce à des jeux pédagogiques et à l’usage d’outils créatifs. Cela permet une prise de distance par rapport aux comportements quotidiens et l’expérimentation de nouvelles pratiques.

Le jeu permet un recul sur la gestion des situations quotidiennes en toute sécurité pour les participants. D’où une forte implication de chacun et une dynamisation du groupe.

  • Des entraînements à partir de situations réelles

La priorité est donnée aux entraînements pour permettre une réelle appropriation des outils et des savoir-être par les participants. Celle-ci peut se faire à l’aide de jeux de rôle, d’exercices ou de travaux de groupe. Les situations des participants (passées ou futures) servent de support aux travaux proposés. Il en résulte des gains tant sur le plan pédagogique que sur le plan opérationnel.

  • Le sens, support de l’implication et de la mise en pratique

Pour mettre en pratique un changement, la personne ou l’équipe doit trouver un sens nouveau à la situation qu’elle vit.

Le sens est la boussole pédagogique de l’intervenant, puis devient celle de l’individu ou de l’équipe.

  • La définition d’un plan d’action personnel

En fin d’intervention, le(s) participant(s) définit(ssent) un plan d’action personnel.

Cela permet à chacun de faire un lien concret entre l’intervention et les situations professionnelles. Des documents spécifiques sont fournis selon le contexte.

La définition du plan d’action comprend généralement un travail individuel de chaque participant, un échange entre pairs et une confrontation du plan avec le groupe.

  • Le suivi de l’intervention dans la durée

Nous recommandons le plus souvent un suivi de l’intervention par des entretiens téléphoniques, un temps d’échange ou une session de retour d’expérience.

Le principe du suivi a montré toute son efficacité ; nous nous y tenons malgré les contraintes opérationnelles des participants.

Ces principes pédaogogiques sont cohérents avec les principes d’intervention d’Interactive Conseil.

[ top^ ]